Passer au contenu de la page Passer à la navigation Passer au pied de page
Nouvelles de Timbersled – Le roi de la montagne

Faire rouler la mécanique à travers la poudreuse sur une moto tout-terrain faite pour la neige

La Timbersled est-elle la solution quatre saisons parfaite pour vos sensations fortes en tout-terrain? Oui, c’est fort possible.

Ceux qui montent des motoneiges et des motos tout-terrain ont tendance à avoir beaucoup en commun, y compris une passion pour la conduite d'un motorisé à travers des paysages pittoresques en faisant beaucoup de bruit. De nombreuses passionnés de vitesse dans des zones avec quatre saisons par année pratiquent les deux disciplines, ce qui signifie posséder (et maintenir) deux machines séparées.

La Timbersled Polaris est conçue pour résoudre ce problème. Il s’agit d’une trousse de conversion à partir de 2 000 $ qui permet de transformer une moto tout-terrain crasseuse en une machine allégée et propre qui adore la neige. Mais, comme j’ai appris après un après-midi passé dans la meilleure poudreuse que le Colorado a à offrir, c’est bien plus qu’une solution de compromis pour les mois plus froids. Il s’agit, cher lecteurs, de l’un des véhicules le plus agréable que je n’ai jamais eu à conduire.


Premièrement, retirez les roues.

Timbersled n’est pas un engin en lui-même, mais plutôt une conversion que vous devrez appliquer à une moto tout-terrain existante. Polaris dit que presque tout appareil commercialisé au cours des 20 dernières années peut être converti --si vous êtes curieux à propos de votre véhicule, l’entreprise a une base de données pratique que vous pouvez consulter. Bien que je n’ai pas eu l’occasion d’installer la trousse moi-même, j’ai entendu dire que le processus prend environ trois heures.

La trousse de base comprend les deux principaux composants qui convertissent la moto en motoneige. Il y a un ski large qui va là où la roue avant était et un énorme engin à rainures qui remplace la roue arrière. Cet engin, qui semble vraiment menaçant en personne, contient un entraînement à chaîne interne et des composants de suspension Fox distincts qui varient en qualité selon la trousse que vous souhaitez acheter et ce que vous voulez dépenser.

Une trousse économique de base pour une moto pour enfants coûte 2 000 $. Vous voulez quelque chose de plus complet? La trousse supérieure coûte environ 6 499 $, avec des amortisseurs entièrement réglables et des composants plus gros et rapides.

En plus, vous devrez dépenser 300 $ de plus pour une trousse de tringlerie fixe afin d’attacher la bande de roulement à l’endroit où se trouve habituellement un bras oscillant ou 1 100 $ pour une trousse de suspension arrière afin que vous puissiez monter l’ensemble de la bande de roulement sur un amortisseur. Cela signifie que, oui, vous pouvez dépenser plus de 7 500 $ simplement pour une conversion -- à peu près autant que vous payeriez pour une bonne motoneige de débutant. (Ou autoneige, peu importe comment vous l’appeler.)


Plus qu’une motoneige

Après mes cinq premières minutes sur la Timbersled, j’étais prêt à descendre et à qualifier mon expérience d’échec. J’essayais de me faufiler sur un sentier entretenu de neige dure et j’avais vraiment de la difficulté à y adhérer, car l’Husky sous moi glissait et dansait et faisait tout ce qu’il pouvait pour me faire sentir mal à l’aise.

Les motos tout-terrain sont censées se déplacer rapidement. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles sont si amusantes à conduire. Sur cette moto par contre, je me sentais à peine en contrôle.

Mais une fois que j’ai quitté le sentier et que j’ai commencé à conduire dans de la poudreuse intacte, tout a changé. La Timbersled a semblé prendre vie. Cette chenille géante derrière a mordu dans la neige et a offert une accélération incroyable. La lame avant flottant sur le dessus me donnait l’impression de faire de la planche à neige sur un chariot à fusée.

La Timbersled bouge toujours en-dessous de vous sur la neige plus profonde. Mais lorsque vous vous habituez à cette sensation, commencez à bouger avec la moto et cessez de lutter contre elle, la conduite devient une sensation incroyablement libre. C’est remarquablement amusant et, dans ces conditions, un million de fois plus interactif qu’une motoneige.

D’abord, la moto est beaucoup plus agile qu’une motoneige complète. En moins d’une heure de conduite, je traversais des collines et sautait des ornières, me penchant entre les arbres et conduisant même le long de pentes raides. Ces deux dernières choses en particulier peuvent s’avérer difficiles sur une motoneige, mais la Timbersled étroite facilite la tâche. En réalité, c’est relativement facile.

La moto se tient debout principalement d’elle-même, alors apprendre à conduire une Timbersled est beaucoup plus facile que d’apprendre à conduire une moto tout-terrain à partir de zéro. En fait, du point de vue du contrôle, mon plus gros problème était de continuellement faire caler le moteur à quatre temps de 450 cm3. Avec tout ce poids à l’arrière, vous aurez besoin de quelques révolutions supplémentaires pour repartir après un arrêt.

Mais vous voudrez probablement avoir un quatre-temps. Je ne veux pas rejeter ceux qui aiment le mode de vie d’un moteur à deux temps, mais le poids supplémentaire de la Timbersled rend le couple supplémentaire d’un quatre temps nécessaire.


Exaltant

La Timbersled est un véhicule remarquablement amusant. Elle ne remplacera pas une motoneige dans toutes les situations, surtout si vous cherchez une machine pour couvrir de grandes distances. Dans ce cas, une motoneige est simplement une solution plus confortable et pratique. Mais si vous êtes le genre de personne qui conduit dans la neige pour vous amuser, la Timbersled est une expérience beaucoup plus intéressante. Dans la poudreuse, c’est un plaisir total.

Si vous n’avez pas déjà une moto tout-terrain compatible, le coût initial combiné pourrait être prohibitif comparativement à l’achat d’une motoneige. Mais il y a tellement d’avantages à avoir une seule machine que vous pouvez conduire toute l’année. Le fait que la Timbersled est vraiment amusante, c’est simplement la cerise sur le gâteau.

Par : Tim Stevens
https://www.cnet.com/roadshow/news/polaris-timbersled-a-powersports-powerhouse/